La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 26 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Chili - 3 jours - Du 05 au 07 mai 2008


Santiago


Nous aterrissons vers 19h à Santiago (2h de plus qu'à l'île de Pâques) et réservons depuis l'office de tourisme un hôtel bon marché soit disant dans le centre. Et c'est le début d'une soirée de galères... En effet, après avoir pris un bus puis un métro blindés de monde, nous arrivons enfin, pour découvrir... qu'il n'y a pas d'hôtel à l'adresse indiquée. Personne ne connaît et, après une heure à chercher et marcher de nuit dans des quartiers de plus en plus glauques avec nos sacs à dos, on en a plein les pattes. Finalement nous prenons un taxi vers un autre quartier où, cette fois, nous trouvons un hôtel très bien pour le même prix. Crétin de l'aéroport, si on ne peut même plus faire confiance aux bureaux d'informations officiels...

Enfin, rien de grave et nous n'avions rien payé. Et puis l'ambiance de notre hôtel, situé (comme souvent dans les capitales d'Amérique latine) dans un immense bâtiment colonial aux plafonds immenses et aux parquets grinçants, nous convient bien.

Le lendemain, grasse matinée puis nous entamons la visite de la ville en prenant un funiculaire d'une autre époque qui nous conduit au sommet du cerro (colline) San Cristóbal. En guise de vue d'ensemble sur la ville, c'est plutôt un énorme nuage de pollution que nous découvrons ! La belle vue sur les différents quartiers de cette ville tentaculaire qui s'étend sur 35km du nord au sud et 40km de l'est à l'ouest, et surtout sur la cordillère des Andes qui marque la frontière avec l'Argentine, c'est râté...

Vue depuis le funiculaire qui mène au cerro San CristóbalLe sanctuaire de la  Imaculada ConcepcíonMagasins de souvenirs du cerro San Cristóbal


Nous recroisons un voyageur avec qui nous avions sympathisé à La Serena, l'occasion de s'échanger quelques bons plans puisque lui part à l'île de Pâques demain et que nous serons bientôt au nord de l'Argentine, région qu'il a visité il y a quelques mois. Que de monde en voyage prolongé sur les routes du monde et surtout d'Amerique du Sud, c'est chouette !

Santiago vu d'en haut...


Après un passage rapide pour voir la statue de la Vierge Immaculée Conception, nous redescendons en téléphérique afin de dominer d'autres quartiers de la ville et de grandes forêts.

Descente du cerro San Cristóbal en téléphériqueSantiago sous un nuage de pollution


Quelques verres en terrasse et, ma foi, il est déjà tard, gardons-en pour demain !

Il y a toujours foule dans les rues de Santiago, rien d'étonnant puisque pas moins de 6 millions d'habitants, soit un tiers de la population du Chili, vit ici. Une foule aux origines variées, beaucoup plus metissée qu'à Buenos Aires en Argentine par exemple.

Il fait beau, nous en profitons pour marcher en direction des bâtiments coloniaux de la ville : la Moneda tout d'abord, qui date du dix-huitième siècle et abrite le siège du gouvernement. Ce palais est chargé d'une histoire douloureuse puisqu'il symbolise le coup d'état de 1973. Il fut bombardé cette année là par les troupes militaires du général Pinochet, qui, en 1974, prendra officiellement le pouvoir pour entamer une dictature qui durera presque 15 ans...

La Moneda, le siège du gouvernement


Nos pas nous conduisent ensuite vers l'ex-congrès national et le Tribunal de Justice, l'occasion de se rappeler qu'enfin, après bien des rebondissements, l'immunité d'ancien président de Pinochet a été levée en 2004 et le dictateur renvoyé devant la justice.

Le Tribunal de Justice de Santiago


Arrêt à la Place des Armes bien sûr qui, comme souvent, constitue le centre du quartier historique. Beaucoup de monde et de la verdure sur cette place construite par Pedro de Valdivia en 1541. Pourtant il faut dire que nous ne trouvons pas à Santiago le charme d'autres villes d'Amérique Latine. S'il n'est pas désagréable d'arpenter cette ville, elle n'est pas exceptionnelle et franchement il y a mieux à faire au Chili que de s'attarder trop longtemps ici.

La Place des Armes, le coeur du centre historique de SantiagoUne place bien animée
P'tit pronostic sur votre avenir ?


Quelques beaux bâtiments entourent la place, notamment la Cathédrale, la cinquième à avoir été construite à cet endroit puisque les autres ont tous été détruites par les incendies ou les tremblements de terre plutôt fréquents dans cette région.

La cathédrale de SantiagoL'intérieur est assez sobre
Cette cathédrale a été édiíée en 1748


La Casa Colorada, l'une des plus belles demeures coloniales de la ville, mérite également un petit crochet.

Le centre historique de SantiagoLa Casa Colorada abrite aujourd'hui un muséeC'est l'une des demeures coloniales les mieux conservées de Santiogo


Plus loin, la Basilique de la Merced, construite au dix-huitième siècle, succède elle aussi à de nombreux autres bâtiments détruits par des séismes.

La Basilique de la Merced


Il reste encore deux bâtiments que nous souhaitons voir : le théatre national (en travaux actuellement) et, surtout, la Bibliothèque nationale. Cette dernière, imposante, est tout aussi admirable à l'extérieur qu'à l'intérieur. Les pièces aux hauts plafonds se succèdent dans cet édifice qui abrite plus de six millions d'ouvrages, soit l'une des bibliothèques les plus importantes d'Amérique Latine. Mais déjà les portes se referment sur les livres et leurs trésors, il est tant de partir...

Bien que nous ayons vu tout ce qui nous intéressait à Santiago, nous choisissons de rester un jour de plus, non pas pour visiter les vignobles environnants mais pour tenter de dénicher quelques livres en français, aller à la poste, sur internet et flâner au marche artisanal (comme à celui de La Serena, plein plein de belles choses venant de tout le pays).


Posté le 11/05/2008  -  Voir / cacher les commentaires Voir / cacher les commentaires [1]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : L'île de Pâques
tape suivante : Valparaíso et Vina del Mar
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire
Invisibles de jour, de gros vers en profitent pour pointer le bout de leur... nez (?)

Roatán
(Honduras)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic