La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 12 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Prou - 2 jours - Les 11 et 12 juillet 2008


Nazca et environs


Notre dernière nuit de bus de ce voyage... Difficile de l'oublier car la route entre Cusco et Nazca, toute en lacets, est plutôt éprouvante et longue ! Heureusement, elle est désormais asphaltée et les bus sont confortables. A notre arrivée, tôt le matin, les nuages sont bien présents au dessus de la ville, espérons que cela se dégagera pour que nous puissions survoler les célèbres lignes de Nazca.

Nous nous installons dans un petit hôtel et partons nous renseigner auprès des nombreuses agences de cette ville dédiée exclusivement au tourisme. Apparemment il y a toujours des nuages ici le matin et les avions ne décollent qu'à partir de 10h ou parfois, comme hier où le temps ne s'est pas dégagé, ne décollent pas du tout... Du coup les listes d'attente pour voler sont longues, mieux vaut prévoir de rester deux ou trois jours au cas où le ciel serait capricieux. Tout est pris aujourd'hui mais une agence nous met en tête de liste pour les vols demain matin, nous verrons bien...

La journée n'est pas perdue pour autant, nous profitons de notre après-midi pour visiter le cimetière de Chauchilla, cimetière préinca situé en plein milieu du désert. Le lieu est assez surréaliste. Des ossements, des morceaux de tissus et de chair jonchent le sable, mis à jour par le vent et les pilleurs de tombes. On se croirait directement plongé dans un film d'horreur.

Sortis de Nazca, c'est le désert !A Chauchilla, de nombreux ossements jonchent le sable du désertMême les étoffes en coton des momies affleurent sous le sable
Pillées de nombreuses fois, les tombes et ossements ont été disséminées partout aux alentours


Dans les quelques tombes de deux ou trois mètres de profondeur mises à jour, des momies nous fixent... Découvertes en 1957, ces momies de la culture icachincha, vieilles de 1000 ans, sont installées assises, dans la même position qu'elles ont été trouvées et placées à l'époque. Accompagnées de leurs enfants, de leurs esclaves et de céramiques qui étaient autant d'offrandes aux Dieux, elles sont admirablement conservées, disposées par trois au fond de tombes construites en briques de terre cuites. Le plus étonnant, c'est la position qu'elles ont toutes et leurs longs cheveux pouvant atteindre trois mètres de long, sans oublier le site, l'environnement psychédélique qui les entoure. Un endroit surprenant, fascinant.

Une dizaine de tombes a pu être restauréeDans la culture icachincha, les personnes importantes étaient momifiées...... et placées assises dans des chambres funéraires avec leurs esclaves, enfants et nourriture
Les hommes portaient des cheveux longs pouvant atteindre plus de 3 mètres


Le ciel est gris le lendemain matin, le guide de l'agence auprès de laquelle nous avons réservé nos places ne vient nous chercher que vers 10h. A l'aérodrome, nous prenons notre mal en patience en compagnie de dizaines d'autres personnes, un peu inquiets car il faut savoir que quatre touristes sont morts ici au mois d'avril en survolant les lignes, leur avion s'étant écrasé. Alors, même si depuis tous les contrôles de sécurité ont eu lieu, il faut un peu de panache à l'idée de monter dans ces minuscules coucous... Un coin de ciel bleu apparaît, tout le monde s'active. Une demi-heure après le temps est resplendissant et c'est parti pour 35 minutes (court mais intense !) de vol au dessus de ces lignes énigmatiques.

L'aérodrome de Nazca
Parés pour un petit batême de l'air en petit coucou au dessus des lignes de NazcaHeu... C'est normal ces fuites ???Le plan de vol


Les lignes de Nazca constituent en effet l'une des énigmes majeures de notre époque. Il s'agit d'immenses figures géométriques ou représentant des animaux que leur taille (de 15 à 300 m de longueur pour les figures et jusqu'à 10 km pour certaines lignes) ne rend visibles que du ciel. Ces dessins immenses s'étalent ainsi au milieu du désert, figures emblématiques, mystérieuses, œuvre gigantesque qui fut élaborée (entre 300 av. Jésus-Christ et 800 de notre ère) minutieusement en écartant les cailloux et le sable sur 10 à 30 cm de profondeur et sur une largeur pouvant aller jusqu'à 3 m.

Depuis l'avion, la vue sur le désert et les oasis est très belleLes environs de Nazca sont ponctués de mines de cuivre plus ou moins officielles


Vu du ciel, c'est tout simplement sensationnel. L'avion survole chaque dessin, clairement visible, l'un après l'autre, en se penchant sensiblement sur la droite puis sur la gauche. Depuis ce minuscule coucou, les sensations de vol sont décuplées et les lignes sont clairement identifiables, beaucoup plus que nous ne l'aurions pensé : condor, chien, araignée, baleine, astronaute, singe, perroquet, colibri, autant d'emblèmes dont le sens nous est encore inconnue.

Premières lignes vues du ciel : la baleineDe nombreuses formes géométriques mystérieuses parsèment le désert de NazcaC'est entre autre cet ''astronaute'' qui fit émerger la théorie des extraterrestres
Ce singe fait plus de 80 mètres !


En effet, aucune théorie satisfaisante n'explique aujourd'hui la signification de cet ouvrage gigantesque, un véritable casse-tête pour les scientifiques. Les explications les plus farfelues sont avancées : une piste d'atterrissage pour vaisseaux spatiaux extra-terrestres ? Le plus grand calendrier astral du monde ? Les lignes étant des chemins sacrés, les figures géométriques des lieux de culte et les figures animales des représentations des divinités ? Ou peut-être ces tracés s'intègrent-ils dans un rituel de culte de l'eau, vu l'importance de cet élément dans ce désert où il ne pleut que deux jours par an ? Les lignes correspondent-elles alors à des veines hydrauliques souterraines qui auraient été repérées par les anciens à l'aide de baguettes de sourciers ? Ou que penser des conclusions de Maria Reiche (qui consacra sa vie à étudier les lignes) qui affirme que les lignes droites correspondent aux couchers de soleil lors des solstices qui marquaient le début des cycles agricoles ?

Un superbe condor
Un chienLa célèbre araignéeUn oiseau-serpent de plus de 200 mètres !


Une polémique qui aura fait le tour du monde plusieurs fois, un mystère qui demeure entier... En tout cas, quelle que fut la raison de cet immense construction, elle devait être importante car le résultat est impressionnant. Les dessins traversent les collines sans que leur tracé n'en soit affecté, habillant ainsi le désert de figures stylisées et emblématiques comme le condor, l'oiseau-serpent et tant d'autres...

L'avion se penche de chaque côté pour nous permettre d'admirer les figures, comme ce perroquetAu milieu du désert, le célèbre colibri de 60 m de large
La plupart des figures sont tellement grandes qu'elles ne sont visibles que du cielUn superbe colibri


Malgré le coût du vol et sa courte durée, nous ne regrettons pas notre choix, c'est génial de survoler ainsi ces lignes ! Bien sûr, nous aurions pu nous contenter de nous rendre au mirador terrestre (que nous apercevons d'en haut) d'où il est possible d'observer trois lignes, mais c'est tellement mieux en avion. Merci pour ce moment riche en émotions !

Depuis le sol, un mirador permet d'admirer trois figures dont cet arbre et ces mains


Il est encore tôt quand nous rejoignons la petite ville de Nazca, ce qui nous laisse le temps de récupérer nos affaires à l'hôtel et de prendre un bus pour Ica, ville très proche de l'oasis de Huacachina, notre prochaine étape.


Posté le 06/09/2008  -  Voir / cacher les commentaires Voir / cacher les commentaires [1]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : Blocus à Ollantaytambo
tape suivante : L'oasis de Huacachina (Ica)
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire

Vancouver
(Canada)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic