La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 52 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Argentine - 3 jours - Du 24 au 26 mars 2008


Posadas et la mission jésuite de San Ignacio


Grosse fatigue et gueule de bois au réveil ce matin, normal vu la soirée arrosée d'hier, la journée va plutôt se dérouler sous le signe de la lenteur... Au programme, rejoindre Posadas, la capitale de la province de Misiones et.... ça sera bien suffisant ! Si nous avions été en forme, nous nous serions arrêtés en route pour visiter la mission jésuite de San Ignacio, mais vu notre motivation, nous reviendrons plutôt demain pour réellement apprécier.

Après six heures de bus nous voici enfin à Posadas où nous trouvons un hôtel bon marché tenu par un vieil argentin sympa comme tout, un personnage assis toute la journée derrière son comptoir avec son maté, sauf entre 14h et 17h, l'heure sacré nous dit-il d'entrée de jeu (gare à vous si vous le dérangez ou allumez la télé !!!), car l'heure de la siesta bien sûr, tout un art ici !!!


Le lendemain, après une énorme grasse matinée, nous voilà plus en forme et le soleil est toujours là, génial... Nous prenons un bus en sens inverse direction la mission jésuite de San Ignacio, à une heure de trajet. Alors que nous nous en approchons, les images du film "Mission", racontant l'histoire d'une de ces missions jésuites sur fond de forêt vierge et des chutes d'Iguazu, repassent dans nos têtes. Il faudra vraiment qu'on revoie cet excellent film en rentrant !
C'est en effet dans cette région, à cheval sur le Brésil, l'Argentine et le Paraguay, que se situent les ruines de plusieurs missions appelées ici "reducciones" (que l'on peut traduire comme conversion), la mission de San Ignacio, nommée San Ignacio Mini, étant l'une des plus connues et des mieux conservées.

Arrivés sur ce site, un petit musée nous remet en tête la belle puis tragique histoire de ces missions jésuites. Les Jésuites, arrivés au Brésil au milieu du seizième siècle, souhaitaient ardemment convertir et "civiliser" les indiens vivant alors ici dans des conditions plutôt difficiles puisque subissant l'oppression des Espagnols. Lorsque, en 1609, un décret royal confie aux Jésuites le véritable rôle d'administrateurs du territoire des Missions, ce système communautaire autonome qu'ils convoitent tant peut alors voir le jour et des dizaines de missions sont construites.

Des instruments de musique d'époqueDes objets en terre cuite retrouvés sur le siteLa maquette de la partie religieuse du site d'origine


De nombreux Indiens Guaranis y adhèrent de plein gré, y trouvant un niveau de vie bien plus élevé et surtout une protection salutaire puisque les Jésuites les aident à résister à leurs différents ennemis qui ne voient en eux que des esclaves ou une main d'oeuvre bon marché. Entre 1700 et 1750 notamment, ce système connaît un réel âge d'or et Indiens et Jésuites y vivent confortablement et en bonne harmonie grâce à l'élevage, l'artisanat et la culture de la yerba maté, popularisée dans tout le continent grâce à eux. En déambulant parmi les ruines des monastères, habitations, cuisines communes, âteliers de travaux... de la mission de San Ignacio, nous prenons conscience que tout était très bien organisé et séparé, régi par un fonctionnement complètement autonome, une utopie selon certains... Dans chaque mission vivaient ainsi entre 1500 et 7000 personnes !

Tout autour de la place principale se trouvaient de nombreux bâtiments d'habitationA peu près bien conservés, on imagine bien comment vivaient les indiens convertis
Devant la partie religieuse de la mission s'alignaient de nombreux quartiers d'habitation tels que celui-ci


Le village s'organisait bien sûr autour de la cathédrale, élément central mesurant plus de 60m de long et comptant des murs de plus de 2m d'épaisseur !

Le porche d'entrée de l'église de la mission
L'intérieur de l'église n'est plus ce qu'il était !Les Le sol de l'église n'a quant à lui pas bougé depuis des siècles


Le portail de cette église, superbement conservé, est magnifique. Il fut entièrement sculpté par les Indiens Guaranis qui vécurent ici pendant plus d'un siècle. Les lieux, très calmes et peu visités apparemment, dégagent une certaine impression d'intimité et de douceur ; la couleur particulière de la pierre, du grès ocre, y étant certainement pour beaucoup.

La belle porte ouest de l'égliseRestauré récemment, le fronton de la porte est finement sculpté


Difficile de croire qu'ici (comme dans la majorité des missions des environs) furent anéantis, en même temps que leurs protecteurs jésuites qui luttèrent à leurs côtés, la quasi totalité des Indiens qui y vécurent. En effet, en 1759, pour des raisons politiques, l'ordre est donné aux Indiens de quitter leurs missions. N'en comprenant pas la raison, ils refusèrent puis se révoltèrent en masse avec le soutien des Indiens non convertis mais furent malheureusement presque tous anéantis dans un bain de sang très violent. Les missions furent fermées immédiatement et les survivants renvoyés dans la forêt.

Le cloître
Tout autour du cloître vivaient les prêtres jésuitesCertains détails nous permettent d'imaginer la splendeur passée de cette mission


Ce fût la fin de cette belle utopie qui dura près de 150 ans. Aujourd'hui il ne reste que l'Histoire et ces ruines pour honorer la mémoire de ces communautés. La visite est agréable mais très rapide, il n'y a pas réellement énormément de choses à voir, mais se replonger ainsi dans cette époque est émouvant et nous ne regrettons pas le détour.

Une des habitations des prêtres


De retour à Posadas, nous nous renseignons pour visiter la réserve naturelle de l'Ibéra, mais les conditions d'accès sont très difficiles et il n'y a qu'un seul bus par semaine, dont le jour ne correspond pas à nos possibilités. Quant aux excursions proposées par les rares agences, c'est du sur mesure et donc hors de prix !!! Tant pis... Nous reste la possibilité de visiter la mission de Trinidad, au Paraguay, mais apparemment les conditions de sécurité ne sont pas très bonnes par là-bas nous dit-on. Du coup nous abandonnons : ayant déjà visité la mission de San Ignacio, ça ne nous semble pas incontournable.

Bon, d'accord, mais qu'est ce qu'on fait alors ? Et ben.... on passe une nouvelle journée calme à Posadas, à faire du shopping (une fois n'est pas coutume !), déguster la viande succulente de ces petits restaurants argentins qu'on adore et qui propose des merveilles, et simplement s'imprégner de la vie qui règne dans une ville banale en Argentine, loin du tourisme de masse. Posadas s'assoupit entre 12 et 16h et tout est alors fermé, boutiques, bars... pour mieux réouvrir à la fraîche vers 16h et jusque tard dans la nuit. Les Argentins mangent tard, profitent des terrasses, boivent le maté sur les bancs des places, discutent, vivent tout simplement, et le plaisir du voyage consiste parfois à profiter de ces petis riens, à observer d'autres modes de vie, à se laisse envahir par l'ambiance et le plaisir d'être ailleurs, loin de ses repères. Mais il est déjà l'heure de prendre le bus de nuit qui nous conduira à Buenos Aires...


Posté le 31/03/2008  -  Les commentaires Voir / cacher les commentaires [0]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : Les chutes d'Iguazu (côté argentin)
tape suivante : Buenos Aires
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire
Le petit village de Lanquín

Semuc Champey et Lanquín
(Guatemala)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic