La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 24 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Brsil - 2 jours - Les 03 et 04 mars 2008


Brasilia


Quatre heures du matin, il est tôt... mais temps d'ouvrir un oeil si nous voulons attraper notre vol pour Brasilia. Trois heures trente de vol, à peine le temps de se rendormir un peu que nous atterrissons déjà à Brasilia, capitale du pays, dont l'architecture unique a fait et fait encore couler beaucoup d'encre. Une immense cité en forme d'avion, rien de moins, une prouesse architecturale à l'époque de sa construction achevée en 1960, une ville qui a piqué notre curiosité, nous a intrigué. Nous qui fuyons habituellement les grandes mégalopoles, nous avions envie de nous forger notre propre opinion sur ce lieu que certains détestent ou, à l'inverse, adorent.

Après s'être trouvé une petite pousada (les pousadas sont plutot rares, la ville étant faite beaucoup plus pour les hommes d'affaires et les diplomates que pour les routards, on y trouve essentiellement des hôtels de luxe), on part à la recherche d'une agence pour visiter la ville le lendemain. Les distances sont en effet très grandes et il est difficile de faire la visite seul, à pied ou en bus. Malheureusement, il se met vite à pleuvoir des cordes, nous sommes trempés en deux minutes et avons envie d'une seule chose, rentrer à l'hôtel pour nous y reposer. Nous trouvons enfin une agence (rares elles aussi) dans le quartier des agences (forcément, mais quand on ne sait ni qu'il en existe un, ni où il est !), réservons une excursion pour visiter Brasilia le lendemain après-midi, mangeons un bout au McDo du centre commercial (cool !) et, après tout cela, l'après-midi étant déjà bien avancé, rentrons enfin à l'hôtel.


Quatorze heures le lendemain, nous commençons la visite guidée de cette ville construite sur la décision du président Juscelino Kubitschek en 1956. En un rien de temps (la ville fut construite entièrement en à peine 3 ans et 10 mois !!!), Oscar Niemeyer (l'architecte) et Lucio Costo (l'urbaniste) firent sortir du désert de cette région très pauvre et peu peuplée cette mégalopole censée représenter le mode vie idéal du futur.
La visite débute devant le palais d'Olvorado, bâtiment qui constitue l'habitation principale du président, situé non pas "à l'intérieur de l'avion" mais près d'un lac artificiel qui, crée de toute pièce en même temps que la ville, la longe en partie en prenant la forme des ailes de l'avion. Un peu plus loin nous traversons le joli pont dédié au président de l'époque (pont JK), qui enjambe le lac en son milieu.

Le palacio da Alvorada, où réside le présidentOeuvre de Niemeyer, ses colonnades blanches sont le symbole de BrasiliaLe pont JK enjambe le lac en son centre


En traversant la ville, on ressent comme un sentiment de vide et d'espace tant les avenues sont larges et immenses, les bâtiments éloignés les uns des autres. La ville est organisée symétriquement, par blocs. Ainsi, le corps de l'avion (le centre-ville) rassemble tous les ministères et institutions administratives puis, lorsqu'on s'éloigne vers l'extrêmité de chaque aile, on trouve de manière symétrique les hôtels et la zone culturelle, puis la zone commerciale (avec les deux plus grands centres commerciaux d'Amérique du Sud) et enfin la zone des habitations, zone elle-même divisée en blocs (101,102...)autosuffisants (chacun possédant son école, ses commerces...). Et plus l'on se rapproche du bout des ailes, moins on est riche.

C'est sûr, vivre dans une ville où tout est compartimentée ainsi, dans un symbolisme extrême, peut laisser plus que sceptique ; il fallut d'ailleurs doubler le salaire des fonctionnaires pour qu'ils acceptent de quitter Rio et viennent s'installer ici... et on peut être s'interroger sur la réalité d'un mode de vie agréable ici pour tous (la ville, initialement prévue pour accueillir 400000 habitants en abrite désormais 2 millions si l'on compte les nombreuses villes-satellites qui se sont construites en périphérie). Cependant, nous on accroche bien avec ce lieu car il faut reconnaître que le style des bâtiments, inattendu, est une belle réussite architecturale, une belle expérience en matière de conception d'urbanisme.

Allez, petit tour dans le fuselage de l'avion pour admirer l'immense place rectangulaire des Trois Pouvoirs. Côte à côte se trouvent le pouvoir judiciaire (la Cour Suprême ainsi qu'une statue représentant la justice aveugle), le législatif (le Sénat et la Chambre des députés, deux bâtiments curieusement collés l'un à l'autre et formés de deux immenses bols, l'un tourné vers le ciel représentant la Chambre des députés, l'autre, retourné, représentant le Sénat, certains prétendant que le bol renversé symbolise les sénateurs rassasiés et le bol droit les députés réclamant à manger...) et l'exécutif (le palais présidentiel) et, fermant l'ensemble, le monument de la Liberté. Une place étonnante et hautement symbolique !

Le palacio do Platano, c'est à dire le palais présidentiel, et, devant, la statue des Guerriers (appelée la ''pince à linge'' par les habitants)Les bâtiments législatifs avec, collés l'un à l'autre, le Sénat et la Chambre des députés
La Cour Suprème, bâtiment du dernier des trois pouvoirs présents autour de la placeDevant la Cour Suprème, une statue de la Justice aux yeux bandésFermant l'ensemble, le monument de la Liberté


De part et d'autre de l'esplanade des Ministères, immense esplanade herbeuse, s'étendent deux rangées impressionnantes de ministères carrés, parfaitement identiques et alignés les uns derrière les autres en rang d'ognions. Deux autres bâtiments étonnants s'ensuivent (toujours symétriques par rapport à l'esplanade), le musée national (bâtiment hémisphérique blanc) et, lui faisant face, le théatre national, superbe bâtiment dont la forme est inspirée des pyramides aztèques.

Devant la place des Trois Pouvoirs, l'esplanade des Ministères aligne ses... ministèresDepuis l'esplanade, belle vue sur les bâtiments législatifs et ses deux bols symbolisant le Sénat à gauche et la Chambre des députés à droiteParfaitement identiques, les ministères sont alignés en rang d'oignons de part et d'autre de l'esplanade
Le théatre national, dont la forme est inspirée d'une pyramide aztèqueLa bibliothèque nationaleLe très original musée national


Juste à côté, voici l'un des bâtiments les plus étonnants de la ville : la cathédrale, dont la forme symboliserait la couronne d'épines du Christ. L'accoustique à l'intérieur de la salle souterraine circulaire est exceptionnelle : lorsque l'on murmure contre un mur, les voûtes des murs d'enceinte propagent les sons tout autour. L'intérieur se présente sous la forme d'un faisceau d'arches en béton encadrant des parois de verre laissant passer la lumière, un bel exemple d'union entre le verre et le béton. Planant au dessus de nos têtes, trois immenses anges disproportionnés semblent flottter dans les airs, étonnement garanti !!!

Juste à côté des ministères, la cathédrale de BrasiliaLa cathédrale de Brasilia dont l'architecture est censée rappeler la couronne d'épines du ChristA l'extérieur, l'accueil est assuré par les évangélistes, quatre énormes statues
L'intérieur, circulaire, est superbeCirculaires et voutés, les murs d'enceinte confèrent une accoustique incroyable à la cathédrale


Dommage que nous n'ayons pas eu le temps de monter à la tour de télévision d'où, apparemment, l'on jouit d'une belle vue sur la forme d'avion que prend la ville. Tant pis, on imagine aisément.

La tour de télévision


Un arrêt s'impose au mémorial Juscelino Kubitschek, dédié à ce président qui fit construire cette ville en urgence afin qu'elle soit terminée avant la fin de son mandat... à un homme un brin mégalomane qui n'avait qu'un rêve, réalisé par ce pari fou.

Au mémorial qui lui est dédié, Juscelino Kubischek salue de la main du haut d'une faucilleLe mémorial JK contient un musée sur la ville et, bien sûr, sur l'ancien président et fondateur de Brasilia
Encore une oeuvre de Niemeyer !


Dernière belle image de l'urbanisme réussi de cette ville, la plus belle peut-être, celle que nous offre l'église Dom Bosco. D'aspect plutôt discret à l'extérieur, l'intérieur révèle des "murs" composés entièrement de milliers de morceaux de verre bleu et mauve de toutes les nuances. La luminosité et l'effet qui s'en dégage est splendide, félicitations au jeune architecte Niemeyer qui réussit un coup de maître par cette première oeuvre, ayant utilisé un lustre (pesant 2700 kg !) en crétal de roche pour servir de contre poids à la structure !

L'extérieur de l'église Dom Bosco
L'intérieur de l'église est superbe !
Les nombreuses nuances de bleu créent des effets fantastiques
Les milliers de morceaux de verre bleu composant les murs de l'église Dom Bosco lui confère une luminosité incroyable
L'architecture de cette église est un vrai coup de maître de Niemeyer !
Pour ne pas jurer avec le reste, même le confessional est en verre !


Décidément, Brasilia méritait bien une visite, pour comprendre, observer, s'interroger sur le sens de ce symbolisme extrême et l'avenir de cette ville-musée. On aime ou non, à chacun de se faire son opinion, mais voici en tout les cas une ville surprenante, attachante par certains côtés, destabilisante car tout à la fois anti-conformiste et structurée à l'extrême...

Dans la soirée, nous prenons un bus de nuit à destination de Belo Horizonte (12h de trajet), d'où nous rejoindrons directement demain matin Ouro Preto (2h de plus).


Posté le 05/03/2008  -  Les commentaires Voir / cacher les commentaires [0]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : Les plages des environs de Fortaleza
tape suivante : Ouro Preto et environs
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire
L'ahu Hanga Te´e devant la mer

Île de Pâques
(Île de Pâques)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic