La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Les tapes
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 12 visiteurs sur le site !

 
Itinraire du voyage

Carte de l'itinraire

Pour plus d'infos sur notre itinraire lors de ce voyage, cliquez sur la carte

Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Le voyage

Nicaragua - 2 jours, 4 soirées - Du 21 au 24 janvier 2008


Granada


Nous choisissons de rejoindre la ville de Granada en empruntant les bus locaux, bien plus économiques que les minibus touristiques affrétés par les agences. Et puis il nous semble que sans utiliser les moyens de transports locaux on ne visite pas véritablement un pays, pas de la même manière du moins. Bien sûr, cela demande plus de temps et moins de confort, mais quelle importance ?

Dès que nous mettons un pas dehors, les taxis se ruent sur nous (sans exagérer !) pour nous emmener au terminal de bus, direction Managua dans un premier temps, dans un bus plus que bondé envahit de musique et d'odeurs de nourriture. A Managua, il nous faut changer de terminal, nous en profitons pour manger un bout dans une petite comida locale, et c'est reparti pour un nouveau trajet.
Nous arrivons à bon port en début d'après-midi et trouvons un petit hôtel dans le centre de Granada, ville qui nous fait d'entrée très bonne impression avec ses nombreuses calèches tirées par des chevaux. Et effectivement, Granada restera à nos yeux l'une des plus belles villes d'Amérique Latine, de celles où l'on prend plaisir à rester plus longtemps que prévu, où l'on se sent bien... Certes, elle est touristique mais cela ne gâche rien au plaisir et les locaux sont restés agréables avec les étrangers.

La rue principale de GranadaDe nombreuses carioles à chevaux proposent leurs services pour se balader dans la ville
Un petit stand de quesillos, une spécialité nicaraguayenne à base de tortilla et de fromageIci encore, les rues sont très coloréesLe volcan Mombacho veille sur la ville


Et puis difficile de ne pas avoir envie de venir ici, Granada a vraiment du cachet. Une ville à taille humaine, en cours de restauration, entourée par le lac Nicaragua et le volcan Mombacho que l'on découvre avec joie au hasard des rues, des charmantes places ombragées, d'une propreté exemplaire (plutôt rare en Amérique centrale !), des ruelles pavées qu'il fait bon arpenter à la recherche des maisons basses les plus colorées, maisons aux toîts exclusivement en tuiles qui donnent tant de charme aux rues... Et puis Granada a une histoire, un passé mouvementé, et fut d'ailleurs déclarée Patrimoine historique et culturel du Nicaragua en 1995. Du haut de ses 483 ans d'existence, elle est ainsi la plus vieille ville du continent qui existe encore sous son nom et à son emplacement d'origine.

De nombreux quartiers de Granada sont en cours de rénovation


Vous l'aurez compris, Granada est une ville dont le charme colonial ne peut laisser indifférent. Nous prenons notre temps pour en visiter les différents quartiers, les découvrant petit à petit, sachant que cette ville est notre camp de base mais que nous visitons également les environs durant la journée (cf. étape suivante). En tout cas, un peu comme au Mexique, nos pas nous ramènent irrémédiablement du côté des terrasses de la place centrale pour de délicieux tails en musique...

La rue la plus touristique de Granada a déjà été rénovée (grâce à des fonds espagnols)On se croirait parfois à Disneyland
La place centrale de GranadaSur la place, de nombreux petits kiosques où il fait bon boire un verre


Le parc central (dit Parque Colón) constitue effectivement le coeur de la ville, la plupart des édifices coloniaux ou néoclassiques se situant à proximité. La cathédrale, plutôt récente (reconstruite en 1880 suite à la destruction du bâtiment d'origine) dénote avec sa facade de couleur jaune. Cette teinte surprend au début mais, au final, rajoute à la couleur et à la gaieté des rues.

Une fontaine et un kiosque à musique occupent le centre du Parque Central
Au bord du Parque Central trône la cathédrale de Granada
La cathédrale de Granada
Au Nicaragua, la famille est encore et toujours fondamentale


Non loin se dresse l'Obélisque de la place de l'Indépendance, édifié en 1921 pour célébrer le centenaire des héros de l'indépendance. D'autres beaux éfifices coloniaux sont remarquables, comme la "Casa de los Tres Mondos" ou le "portal de los Leones".

Le ''palais'' municipal de GranadaGranada possède de nombreux bâtiments d'architecture colonialeLa Casa de los Leones
La place de l'Indépendance


Allez, gardons-en pour demain ! Et puis, quand le soleil décline, il fait bon prendre le frais en terrasse ou, mieux, diner dans l'un des patios magnifiques et superbement aménagés autour d'une fontaine centrale et de plantes exubérantes, que dévoilent de nombreux restaurants du centre. Certains, tenus par des étrangers, servent même du vin rouge très bon marché pour accompagner de bons petits plats européens (les plats traditionnels d'ici sont souvent à base de poulet, riz et haricots rouges), le top !!!

Mais malheureusement Granada est également une ville très pauvre, cela saute aux yeux. Les enfants sont très nombreux à vendre de menus objets ou à mendier jusque tard dans la nuit et le niveau de vie ne doit pas être bien élevé... Malgré cet état de fait, les Nicaraguayens sont agréables avec les étrangers et le pays est le plus sûr d'Amérique Latine, ce qui nous fait respecter davantage encore ce peuple.


Le lendemain, nous découvrons le sud de la ville, rejoignant l'église de la Guadalupe par des rues en cours de restauration. La position stratégique de cette église, située à l'entrée de la ville et proche du port, lui a longtemps valu, au temps de la colonie, d'être la proie de nombreux pirates. Au retour nous faisons un crochet vers le couvent et l'église de San Francisco, l'un des édifices les plus anciens d'Amérique centrale d'où Fray Bartolomé de las Casas prêcha et défendit la cause des indigènes puis rejoignons un tout autre quartier où domine l'église de la Merced, superbe.

L'église de la Guadalupe
L'église de San Francisco
La chapelle Maria Auxiliadora
L'église de la Merced
L'église de la Merced


L'une des plus belles vues qui nous restera de Granada est peut-être celle que nous découvrons depuis le sommet de celle-ci. La vue panoramique sur les toits de la ville, le lac Nicaragua et les volcans en arrière-fond est magique. Les toits sont complètement imbriquées les uns aux autres, et la notion de cuadra (ici, on vous indique les distances en nombre de cuadras, soit en nombre de blocs de maisons à traverser) prend tout son sens ! Un vrai labyrinthe de tuiles... et de magnifiques patios que l'on devine au centre des cuadras. Observer l'agitation de la ville d'en haut du campanile au son de la cloche qui vous étourdit les oreilles est inoubliable et nous fait aimer davantage encore Granada... Waaaaouhh !!!

La nef de la Merced, vue depuis le campanileDepuis le campanile de la Merced, on a une superbe vue sur les toîts de la ville et même, au loin, le volcan Conception... ainsi que sur le volcan Mombacho, tout proche
Vue sur la cathédrale et, au loin, le lac du Nicaragua depuis l'église de la Merced


Allez... un dernier petit tour pour admirer l'église Xalteva et la forteresse La Polvara et il est l'heure d'aller boire notre petite margarita qui annonce le début de la soirée...

L'église XaltevaLa forteresse La PolvoraNon non, nos minous ne nous manquent pas du tout !


Vraiment, Granada s'avère être un point de chute idéal pour découvrir le Nicaragua, d'autant que nombre de sites intéressants du pays sont situés dans les proches environs.


Posté le 25/01/2008  -  Les commentaires Voir / cacher les commentaires [0]  -  Poster un commentaire Poster un commentaire  -  


Premire tape : Escale a New-York
tape prcdente : Le volcan Cerro Negro
tape suivante : Les volcans Masaya et Mombacho
Dernire tape : Lima et retour en France

 

  Photo aléatoire

Les glaciers Spegazzini, Upsala et Onelli
(Argentine)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic