La Tête Ailleurs... Le site de nos carnets de voyages, avec plein de photos, de conseils et d'informations pratiques
Avant le départ
 
 
Nos voyages : les étapes illustrées de nos voyages, les itinéraires, ...Photos : toutes les photos prises durant nos voyagesInfos Pays : les cartes et plein d'infos sur la géographie, le climat, les langues, les religions, etc..., des pays visitésAvant le départ : plein de conseils sur les prépartifsVie sur place : toutes les informations pratiques et utiles pour quand vous y serezLiens : une série de liens utiles, classés par catégorie
accueil    qui sommes-nous ?   livre d'or   plan du site
 
 

Il y a actuellement 21 visiteurs sur le site !

 
Nos Voyages

Choisissez un de nos voyages pour le vivre avec nous étape par étape, visualiser l'itinéraire, ...

 
Derniers Albums Photos

Les 4 derniers albums publiés sur le site :

Lima et retour en France
Pérou : Lima et retour en France

Paracas et les îles Ballestas
Pérou : Paracas et les îles Ballestas

L'oasis de Huacachina (Ica)
Pérou : L'oasis de Huacachina (Ica)

Nazca et environs
Pérou : Nazca et environs

 Tous les albums

Infos Pays

Des infos sur la géographie, le climat, un peu d'histoire, les langues, les religions ainsi que des cartes et bien d'autres choses sur les pays visités...

 
Vie sur Place

Vous voulez tout savoir sur le coût de la vie, les modes d'hébergement, les moyens de transport, de communications, la sécurité, l'argent, la santé, etc... dans les pays visités, avec plein d'exemples de prix ? C'est par ici !

 
Avant le départ

Tout sur les préparatifs de chaque voyage : les budgets, la préparation des itinéraires, les visas, les billets d'avion, les assurances, les vaccins, les trucs à ne pas oublier d'emporter ou de faire, etc etc...

 
  Avant le départ


Amériques 2007/2008


(désolé, cette page est vraiment très (trop !) longue, mais nous avons essayé d'être le plus complet possible. Afin de faciliter la navigation, vous pouvez utiliser les icones ci-dessous et les liens oranges "haut")

Formalités Vols et assurances Budget Bagages Itinéraire Santé Plongée Adresses utiles

En Bref :

Formalités :
- Un passeport valable 6 mois après la date du retour est exigé.
- Sauf pour les États-Unis demandant maintenant un visa d'entrée dans certaines conditions, aucun visa n'est nécessaire.
- Une taxe d'entrée et/ou de sortie est parfois demandée.

Assurances : Assurance voyage complète indispensable, car la sécurité sociale ne fonctionne pas hors de l'Europe.

Budget prévisionnel : environ 35 000 € pour deux et pour 11 mois.

Dans les bagages :
- Permis de conduire international
- Photocopies des papiers importants
- Numéros de téléphones et adresses utiles
- Trousse à phamacie complète (voir "Santé")
- Certificat médical d'aptitude à la plongée
- Photos d'identité
- Carte VISA, Travellers Chèques et liquide en dollars et euros
- Ceinture ou pochette cachée sous les vêtements pour cacher les grosses coupures, les papiers d'identité
- Guides de voyage
- Effets personnels, etc...

 
Formalités

C'est la partie la plus barbante mais pourtant indispensable pour éviter bien des soucis pendant le voyage.

Les formalités d'entrée dans les pays : Pour les Français et pour entrer dans la plupart des pays, il faut posséder un passeport valable 6 mois après la date de retour prévu et il n'y a pas besoin de visa touristique. En général, on a le droit de rester 90 jours, parfois seulement 30 jours (Nicaragua, Honduras et Bolivie, renouvelables). Certains pays demandent également souvent une taxe d'entrée de quelques dollars (de 3 $ pour le Honduras à 15 $ pour le Mexique) ou/et de sortie.

Les États-Unis ont toutefois quelques exigences supplémentaires :

Depuis les attentas de 2001, les conditions d'entrée aux États unis se sont fortement durcies. Pour entrer, il vous faut obligatoirement posséder un passeport à lecture optique en cours de validité et valable encore 6 mois après la date de sortie du pays.
Deux cas :
- soit vous avez fait avant le 26 octobre 2005 un passeport à lecture optique, vous n'avez pas besoin de visa, vous pourrez rester en temps que touriste durant 90 jours.
- soit vous avez refait votre passeport depuis le 26 octobre 2005 ou avez besoin de le refaire : s'il s'agit du dernier modèle de passeport à lecture optique avec photo imprimée numériquement (toutes les préfectures ne sont pas à même de les faire encore) vous n'avez pas besoin de demander un visa et pourrez rester 90 jours en tant que touriste. S'il s'agit de l'ancien modèle de passeport à lecture optique sans la  photo imprimée numériquement (toutes les préfectures ne sont pas encore  à même en France de vous fournir le nouveau passeport) vous devez demander un visa auprès de l'ambassade (visa B2 pour les touristes qui coûtent environ 45 dollars, la durée de validité dépend des pays d'origine. Consultez le site www.dfae.diplomatie.fr
Consultez le site www.amb-usa.fr  avant de partir car les formalités peuvent changer.
En entrant sur le sol américain, on prend vos empreintes digitales ainsi qu'une photo. Le personnel des douanes est parfois très tatillon et peut poser beaucoup de questions sur les raisons du séjour. Il est conseillé d'avoir réservé une nuit dans un hôtel avant l'arrivée afin de pouvoir donner cette adresse. Il faut aussi présenter des preuves de solvabilité  (des cartes de paiement ou des chèques de voyage) et un billet d'avion aller-retour non remboursable, ou un vol à destination d'un autre pays. Un itinéraire prévisionnel peut aider à convaincre de vos projets de touristes et non de travailleur clandestin.

Les papiers à emmener en voyage : Le passeport bien-sûr, et vérifiez qu'il soit valide 6 mois après le retour (un passeport coûte 60 euros et est valable 10 ans, s'obtient en 2 à 3 semaines dans les mairies, préfectures ou sous préfectures), le permis de conduire international ainsi que le permis de conduire national, des photos d'identité, le carnet de vaccination, de santé, et surtout des photocopies des papiers utiles (n'emmener que ceux qui serviront réellement sur place)  à conserver dans un sac toujours sur soi, les numéros bancaires en cas de vol ou problème, le numéro de l'assurance/assistance et le contrat, le récépissé des chèques de voyage et les chèques à conserver dans deux lieux distincts, les numéros de téléphone, adresses et emails des amis.
Laisser les doubles des papiers et numéros utiles à quelqu'un en France et les mémoriser.
Vous pouvez également les scanner et les mettre dans une zone privée sur Internet.

Le logement : Se pose la question du logement à rendre et de l'endroit où entreposer ses affaires. Essayez aussi de trouver une solution pour le retour, cela sécurise pendant le voyage de ne pas s'inquiéter pour ces questions pratiques. Sous-louer son logement est interdit.

La voiture : Vous êtes obligés de l'assurer pendant votre absence (sinon il faut la vendre), mais il est possible de la remiser. Il faut déclarer les dates à son assurance, fournir ses billets d'avion comme preuve de cette absence, et la laisser dans un garage fermé (obligation de l'assurance). La voiture est alors assurée contre le vol et l'incendie et cela coûte environ 4.50 € par mois. Personne ne doit s'en servir durant la période déclarée, sauf si vous avez laissé une procuration nominative à quelqu'un qui pourrait avoir besoin de s'en servir durant votre absence. La personne doit alors le déclarer à l'assurance et payer la part supplémentaire. Autre solution, prêtre sa voiture à quelqu'un en prévenant votre assurance.
Un permis de conduire international est souvent utile. Il coûte environ 8 €. Se renseigner auprès de la préfecture. Emmener également son permis de conduire national.

L'emploi : Plusieurs solutions, qui dépendent de son statut et de ses envies. Démissionner, mais cela est peu sécurisant quant au côté financier au retour. Tout dépend de la branche où l'on travaille, s'il sera aisé ou non de retrouver un emploi.
Autre solution, le congé sabbatique. Pour en bénéficier, il faut avoir 3 ans, consécutifs ou non, d'ancienneté dans l'entreprise plus, en tout, 6 ans d'activité professionnelle derrière soi. On ne doit pas avoir pris de congé d'une durée de 6 mois où plus au cours des 6 années précédant la demande. Le congé sabbatique autorisé est au maximum de 11 mois, plus éventuellement les congés payés en cours, et au minimum de 6 mois. A l'issue du congé sabbatique, l'employeur doit reprendre le salarié dans un emploi similaire avec une rémunération équivalente à celle d'avant le départ. Il faut faire la demande trois mois avant le départ, l'employeur peut reporter le congé de 9 mois maximum et, dans certains cas, le refuser en cas de conséquences préjudiciables à l'entreprise (ce qui peut être contesté).
Mais on peut aller voir son employeur et négocier avec lui même si l'on ne remplit pas les conditions. Pour ma part par exemple, cela ne faisait qu'un an et demi (avec seulement 3 ans d'expérience derrière moi) que j'avais intégré l'entreprise quand je leur ai fait la demande de congé sans solde, qui m'a été accordé. Rien n'obligeait mon employeur à le faire, mais ça ne coûte rien de demander.


Le téléphone : En général, ça ne sert pas à grand chose d'emmener son cher portable en voyage. Mis à part pour envoyer ou recevoir des textos, ça coûte très cher, il faut emmener le chargeur, etc... Il est bien plus pratique et moins onéreux d'utiliser des cartes téléphoniques prépayées, le web, les systèmes de callback ou d'appels discount. (Plus d'infos dans les pages "Vie sur place" de chaque pays). Si vous décidez tout de même de l'emmener, il y a deux ou trois choses à vérifier avant de partir. Tout d'abord, un téléphone tri-bande, voire quadri-bande, est nécessaire en Amérique du Nord et dans certains coins d'Amérique du Sud. Il faut de plus que l'option "monde" soit activée (voir avec votre opérateur).
Si vous ne l'emmenez pas, soit vous résiliez votre abonnement, avec les embêtements d'avoir un nouveau numéro de téléphone au retour, soit vous le suspendez pendant la durée du voyage. Vous payez dans ce dernier cas une somme forfaitaire tous les mois (environ 7 € / mois chez Bouygues) et vous retrouvez votre forfait et numéro habituels à votre retour. Se renseigner auprès de son opérateur.


Les impôts : Même en voyage, il faut faire sa déclaration… ce peut être par Internet, mais il faut avoir prévu d'emmener les numéros d'identifiant nécessaires et demandé à quelqu'un de vous donner les infos nécessaires de France. Prévoir aussi le paiement, par Internet (vérifier que le prélèvement automatique soit prévu et la banque au courant), ou en laissant un chèque signé à une personne de confiance qui l'enverra pour vous. Le prévoir dans le budget !


Les papiers et facture : Pendant son absence, les factures et les papiers arrivent encore… Le mieux est de régler la plupart des choses avant le départ, déjà pour éviter des dépenses inutiles (téléphone, voiture…), soit en résiliant, soit en trouvant une autre solution. Et privilégier les prélèvements automatiques pour les dépenses restant en cours. Ensuite, fournir une procuration à une personne de confiance, que ce soit pour intervenir à sa place à la banque ou aller chercher un recommandé à la poste par exemple. Lui fournir aussi des photocopies, voire les originaux de ses papiers important.
Pour le courrier, on peut faire un changement d'adresse le temps de son absence pour qu'il arrive chez une personne de confiance, qui vous avertira en cas de problème.


La sécurité sociale : Lorsque l'on cesse son activité salariée, on bénéficie du maintien de ses droits aux prestations en nature (remboursement des soins) des assurances maladies et de maternité pendant 4 ans. Si on voyage en Europe, les droits à la sécurité sociale sont pris en compte comme en France, même système avec la carte d'assurance maladie européenne. Mais hors de l'Europe, la sécurité sociale ne fonctionne plus. On peut garder les factures et les présenter au retour, mais le tarif des remboursements se fait sur la base du tarif français et non de celui payé (aux USA par exemple, attention la facture !). La sécurité sociale ne suffit absolument pas, il faut une assurance/assistance voyage complète (cf. partie sur les assurances).


La mutuelle : Nous n'avons pas jugé utile de payer un an pour rien, dans la mesure où nous avons souscrit ailleurs une assurance-assistance complète. Mais certaines mutuelles peuvent vous proposer des assurance/assistance à l'étranger (pour 90 jours maximum). Se renseigner.

haut

 

Vols et assurances voyage

Les vols : Notre priorité est de pouvoir adapter au maximum notre itinéraire à nos envies pendant le voyage : ne pas être limité si nous voulons tout changer, rester plus longtemps, rajouter un pays…. Donc pas trop de vols pris à l'avance ou alors modulables au maximum. Il nous semblait aussi important d'effectuer les plus grands trajets en avions, afin de ne pas s'épuiser dans des trajets sans fin en bus. Les trajets d'une nuit pas de soucis, mais quand il s'agit de 40 heures, est ce que ça vaut vraiment le coup ?
Nous nous sommes tout d'abord renseignés sur les billets tour du monde proposés par certaines compagnies, malheureusement ils ne correspondaient pas à notre projet : l'Amérique du Sud et les États-Unis rentrent peu fréquemment dans les étapes proposées. Mais beaucoup de compagnies proposent aussi des "Pass" pour l'Amérique du sud, d'autres pour l'Amérique du nord, les vols sont moins chers si vous bénéficiez de ces forfaits. Nous avons tout épluché, mais cela nous convenait peu, car souvent cela limite la durée (4 vols mais en 2 mois….) ou alors c'est peu avantageux financièrement vu les contraintes imposées.
Nous avons donc décidons d'acheter les billets au coup par coup (a priori une dizaine de vols internes, voir l'itinéraire prévisionnel), sur des compagnies low cost (type Easy Jet ici). Nous achèterons donc nos billets sur Internet (beaucoup moins cher qu'en agence mais nécessité d'obtenir des billets électroniques) au fur et à mesure, car cela nous laisse libre de changer notre itinéraire. Il faut tout de même les prendre quelques semaines à l'avance pour avoir des bons tarifs et de préférence hors des périodes de vacances scolaires.
Avant de partir, nous prenons seulement le vol aller vers l'Alaska (via Düsseldorf, New York et Seattle !). Après bien des recherches, les tarifs les plus compétitifs se sont avérés ceux d'Opodo, pour un vol Genève-New York avec escale à Düsseldorf (785 € pour deux). Nous y passons une nuit avant de reprendre un vol le lendemain pour Anchorage (443 € pour deux).


L'assurance et l'assistance : Il est essentiel de partir en étant bien assuré, cela peut se révéler dangereux et catastrophique au niveau financier s'il vous arrive un pépin à l'étranger et que vous n'avez pas une bonne assurance-assistance. La sécurité sociale ne convient pas hors de l'Europe (cf. rubrique "formalité").
L'assurance rembourse après votre retour, l'assistance agit dès que l'on fait appel à ses services depuis l'étranger, pour une aide médicale, suite à un accident ou un vol, pour un rapatriement, une hospitalisation, des conseils médicaux par téléphone, l'aide juridique en cas de problème, la remise d'un billet d'avion anticipé en cas de décès d'un des membres de votre famille pendant votre absence, etc… Bien consulter les plafonds proposés par l'assistance choisie, ils dépendent aussi de l'endroit où l'on va. Aux États-Unis  ou à Singapour une nuit à l'hôpital peut coûter jusqu'à 2300 € ! Il est vraiment essentiel d'être bien assuré, parfois notre vie en dépend. Pour les États-Unis et le Canada, ne pas partir sans une assurance qui couvre les frais d'hospitalisation à hauteur de 75 000 €.
En cas d'accident, il faut en premier lieu appeler la compagnie d'assurance (toujours garder le numéro sur soi, en France et sur Internet). C'est elle et elle seule qui pourra organiser le  rapatriement si besoin, trouver une clinique privée ou un médecin compétent sur place.
En cas de problème il faut faire une déclaration de sinistre et l'envoyer à l'assurance sous 5 jours, justificatifs à l'appui.
Il existe de nombreuses enseignes sur Internet. On paie sur Internet avec sa carte bancaire, pratique si on ne sait pas à l'avance combien de temps on part. N'hésitez surtout pas à comparer les tarifs et garanties proposés.
Personnellement, nous avons choisi l'assurance AVI (assurance voyage intégrale du plan Marco Polo) qui coûte 70 € /mois/pers pour la catégorie la plus complète. Elle coûte 46 € sans options.

A savoir : nous sommes souvent déjà assurés sans le savoir. C'est le cas par exemple des cartes bancaires (VISA par exemple) qui donnent accès à une assurance/assistance pour une durée maximale de 3 mois si on paie son billet d'avion avec. Se renseigner et bien lire tous les paramètres. Elles peuvent être suffisantes pour certains pays mais insuffisantes pour d'autres. Souvent l'assistance se limite à un remboursement de frais médicaux de 7600 à 11450 € et au rapatriement sanitaire.
Attention aux assurances proposées par les agences lors de l'achat du billet d'avion, elles proposent généralement les mêmes prestations que l'assurance fournie gratuitement par votre carte bancaire. Dans tous les cas, elles durent 90 jours au maximum et il faut bien regarder tous les paramètres (plafonds, franchises, exclusion des sports à risque comme la plongée, ...).
Il peut aussi être intéressant de prendre l'assurance annulation en achetant son billet d'avion. Pour qu'elle soit effective, elle doit être prise le jour même de l'achat du billet. Elle permet d'être remboursé des franchises et des frais d'annulation demandés par les compagnies ou agences en cas de renoncement à un voyage, à condition que le motif soit inclus dans le contrat. Par contre, inutile de prendre une assurance bagages, celle-ci étant quasiment toujours fournie gratuitement par la compagnie aérienne. A voir donc si les plafonds des remboursements vous conviennent.

haut

 

Budget, argent emporté

La carte bancaire, les comissions : Le plus pratique reste la carte bancaire internationale, utilisable dans tous les pays et qui vous donne une crédibilité financière aux yeux des douaniers ou autre. Les cartes VISA et Mastercard permettent de retirer facilement de l'argent dans la plupart des pays. Le faire dans des lieux sûrs et ranger discrètement l'argent dans une pochette sous les vêtements prévue à cet effet.
Avant de partir, pensez à vérifier la date de validité ! Et se renseigner sur le montant maximal des plafonds de retrait (souvent hebdomadaire) pour ne pas rester bloqué en cas de grosse dépense pas toujours prévue, et sur celui des paiements par carte, souvent mensuel. Si l'on voyage dans des pays où la vie est chère (États-Unis, Australie…), une carte avec des plafonds plus élevés peut être intéressante (VISA Premier, …) ou alors prévoir deux comptes avec deux cartes de crédits ou emmenez des sommes importantes en travellers chèques.
Pensez également aux commissions prises par les banques, souvent élevées. Il y a généralement un coût pour chaque retrait, retenu sur place, d’environ 3 $ (quel que soit le montant, donc mieux vaut retirer plus et moins souvent, et en monnaie locale) et un pourcentage sur le montant retiré (3 à 4 % en général) qui est pris par votre banque et apparaît donc sur le relevé bancaire. Parfois s'ajoute un montant (6 € dans certains pays) retiré par votre banque en France pour chaque retrait. Renseignez-vous auprès d'elle avant de partir, ça dépend des pays et des banques. Essayez donc de réserver votre carte bancaire aux gros retraits et paiements et non aux petites dépenses.
Signaler à sa banque où l'on part et combien de temps et emporter le numéro de téléphone en cas de vol ou de perte. Si vous avez l'assurance vol ou perte, on peut vous en prêter une de dépannage directement sur votre lieu de séjour. Prendre les numéros (différents depuis l'étranger) à appeler en cas de perte ou vol afin de faire opposition rapidement. Attention, on vous demandera les 16 chiffres de votre carte, le mieux est d'en avoir une photocopie dans le sac, confié à quelqu'un en France ou encore mieux, sur votre compte Internet.
Pour les assurances des cartes bancaires, se reporter à la partie assurance.


L'argent liquide à emmener, sur place : Il faut emmener un peu d'argent liquide, soit en euros soit en dollars, conservé sur soi. Déjà pour pouvoir vivre quelques jours en cas de pépin (la carte ne marche plus, pas de banque, pas de distributeur, …). Garder des coupures en dollars sur soi, c'est rassurant et bien utile. Refaire le stock en cas de dépense.
Le change en monnaie locale se fait sur place, on trouve des bureaux de change partout et c'est plus avantageux que de le faire depuis la France. D'ailleurs il vaut toujours mieux faire du change et payer dans la monnaie locale qu'en dollars ou euros, cela revient moins cher. En règle générale, le dollar est beaucoup plus utilisé que l'euro, mieux vaut prévoir argent et travellers chèque dans cette devise.


Les travelers chèques
: C'est pratique et sécurisant, préférer les American Express, disponibles dans toutes les banques et échangeables presque partout. En échange d'argent liquide, on vous donne les chèques de la devise et des coupures que vous souhaitez (trop grosses coupures à éviter). Vous payez le taux de change et un pourcentage pour les frais de gestion.
Ensuite on les échange contre des espèces quasiment partout (banques, postes, bureaux de change, les commissions étant plus ou moins élevées selon les pays et les banques) et on peut aussi les utiliser en espèces dans certains restaurants, hôtels, magasins…
C'est très sûr. En achetant les chèques, nominatifs, on reçoit un récépissé d'achat des chèques où est noté le numéro de chaque chèque (penser à les noter également sur le net car sans les numéros, pas de remboursement et à préciser ceux déjà utilisés). Ne jamais garder les chèques et le récépissé au même endroit car sans les deux parties, ils sont inutilisables. En cas de vol, faire une déclaration à la police puis aller au bureau du correspondant de la banque le plus proche avec les numéros des chèques volés. En échange des numéros, on obtient un nouveau carnet sous 1 à 3 jours.
C'est très pratique car en cas de problème avec sa carte bancaire on dispose quand même d'argent. Et ils ne comportent pas de date d'expiration. Au retour en France, ils peuvent soit être conservés pour un prochain voyage, soit être remboursés sans commissions.


Budget : Voici un "petit" tableau récapitulatif de notre budget prévisionnel et qui sera ensuite comparé au budget réel constaté sur place.

Attention : ce budget est donné pour deux personnes

Thèmes

Objets

Budget Prévu
(pour deux)

Budget Réel
(pour deux)

Billets d'avion
(aller seulement,
TTC avec taxes d'aéroport sur place)

assurances

Genève - New York 780 € 785 €
New York - Anchorage 445 € 443 €
Anchorage - Juneau 210 € 210 €
Los Angeles - Mexico 270 €  
San José (ou Panama City) - Manaus 370 €  
Manaus - Fortaleza 370 €  
Salvador Bahia - Belo Horizonte 180 €  
Buenos Aires - Ushuaïa 270 €  
Punta Arena - Santiago 250 €  
Santiago - Ile Pâques (AR) 500 €  
La Paz - Puerto Suarez 190 €  
Lima - Madrid + Madrid - Genève 1100 €  
Assurance voyage complète
9 mois / 2 pers., soit 68 € x18
1225 €  
Total 6160 €  
Frais restant à payer en France pendant notre absence
Abonnement du tel portable emmené  200 € (18 €/ mois x11)  
  2 voitures remisées pendant 11 mois 150€  
Frais et commissions bancaires 1650 €
(150 €/mois/2)
 
Total 2000 €  
Santé Traitement anti-paludisme pour deux 240 €  
Protection anti-moustiques (Repel Insect corps et vêtements, moustiquaire) 100 €  
Vaccins 200 €  
Pharmacie courante 60 € 70 €
Total 600 €  

Équipement divers

(avant le départ, nous possédions déjà les sacs à dos, des cadenas, des oreillers gonflables, des pochettes pour cacher l'argent, un petit sac à dos, des vestes imperméables, …)

Guides et cartes 200 €
(environ 10 guides à 15 € + livres divers, cartes)
200 €
Matériel technique 70 €  
MP3 musical 30 €  
Adaptateurs secteurs, chargeurs    
Piles rechargeables  30 €  
Lampes frontales 40 €  
1 sac de couchage 40 €  
1 tente  50 €  
Chaussures de montagne 40 €  
Vêtements confortables, polaire 200 €
 
Total  700 €  ? €

Vie sur place

(moyenne par jour incluant l'hébergement, les visites, les transports en bus ou location de voiture, sauf les vols en avion inclus dans le budget vols, la  nourriture, les achats, les colis envoyés en France, les activités parfois plus chères comme la plongée,  Internet...)

18 jours en Alaska 120 € par jour
soit 2160 €
 
14 jours au Canada 100 € par jour
soit 1400 €
 
54 jours aux États-Unis 100 € par jour
soit 5400 €
 
33 jours au Mexique 90 € par jour
soit 2970 €
 
17 jours au Guatemala 60 € par jour
soit 1020 €
 
11 jours au Honduras 80 € par jour
soit 880 €
 
10 jours au Nicaragua 60 € par jour
soit 600 €
 
17 jours au Costa Rica 100 € par jour
soit 1700 €
 
36 jours au Brésil 80 € par jour
soit 2880 €
 
22 jours Argentine nord+Patagonie (arg + chili) 80 € par jour
soit 1760 €
 
7 jours île de Pâques 80 € par jour
soit 560 €
 
23 jours centre Chili +NO Argentine 70 € par jour
soit 1610 €
 
7 jours Bolivie à San Pedro au Chili 60 € par jour
soit 420 €
 
12 jours Nord Chili 80 € par jour
soit 960 €
 
23 jours Bolivie et Pantanal (Bol+Brésil) 60 € par jour
soit 1380 €
 
21 jours Pérou 70 € par jour
soit 1470 €
 
Total 24840 €  
TOTAL FINAL   34300 €  


En conclusion, pour faire un budget, il faut bien tout prendre en compte, notamment les factures qui continuent à tomber en France (les réduire tant que possible). Tenir compte aussi des impôts, que nous n'avons pas inclus car nous les avions payé bien avant de partir.
Pour les frais sur place, c'est très difficile à évaluer avant de partir et ça dépend essentiellement de la manière de vivre sur place. Pour notre part, en général le confort nous importe peu, nous allons dans des guesthouses bon marché et faisons du camping tant que possible en Amérique du Nord. Nous prenons nos repas dans des endroits bon marché, avec toutefois quelques restos un peu plus chics de temps en temps. Par contre, nous nous donnons les moyens financiers pour réaliser les activités que nous avons envie de faire, et qui parfois reviennent chères. La plongée, par exemple, fait monter notre budget journalier, ainsi que les visites de sites qui reviennent chers (survol en avion des lignes de Nazca au Pérou, visite du Macchu Picchu, du Sud du Costa Rica, croisières en Alaska…).
Niveau transport, nous prenons surtout les bus locaux ou un peu plus confortables pour les trajets de nuit, sauf au nord où il est plus avantageux de louer une voiture. Certains trajets intérieurs en avion font cependant grimper notre budget. Nous les avons réduit au maximum, mais vu les distances et les temps de trajet il est parfois utile d'en effectuer certains en avion.

Bref, un voyage comme ça revient cher, mais pas tant que cela si l'on réfléchit à tout ce qu'on va faire et vivre pendant presque une année et à la place que cela prend dans une vie…Nous ne sommes pas riches, tout est question d'envie d'abord, de concessions bien sûr, mais surtout de priorité. La nôtre, depuis deux ans, aura été de nous donner les moyens de réaliser nos rêves et non de rêver notre vie...

haut

 

Dans les bagages

La priorité, c'est toujours de voyager léger… Acheter un sac à dos de 70 ou 80 litres de bonne qualité.  Prendre aussi un petit sac à dos,  pratique pour la journée.
Pour les vêtements, inutile d'emmener trop de choses, il suffit de laver son linge régulièrement sur place, beaucoup de petites guesthouses proposent ce service, emmener aussi de la lessive pour le faire à la main. L'important est d'emmener des vêtements confortables, pratiques et qui sèchent vite. Un pantalon convertible en short, un autre pantalon chaud (surtout pas de jean, c'est très lourd et long à sécher !), un short, un pantacourt. Trois tee-shirts pratiques, une polaire chaude et de bonne qualité, un autre pull et un vêtement imperméable. Bien sûr les températures changent en fonction des pays visités, mais mieux vaut amener des affaires universelles et racheter sur place en cas de besoin. Un maillot de bain, quelques sous-vêtements ainsi qu'un tee-shirt à manche longue et un caleçon long en fibre polaire qui se mettent sous les vêtements ou se gardent la nuit pour les grands froids, une paire de sandales qui tiennent bien au pied et une paire de basket ou chaussures multi-activités légères, imperméables et avec de bons crampons.
Prenez aussi une serviette légère et une trousse de toilette avec le minimum et un tout petit nécessaire à couture ainsi que des épingles à nourrice. Ne pas oublier une bonne paire de lunettes, la crème solaire et une casquette ! Si vous prévoyez de faire du camping, il existe des tentes très légères et pratiques. Sinon, vous pouvez prendre un bon sac de couchage léger et/ou un drap de voyage (sac à viande en soie), utile pour dormir dans les bus ou se protéger dans les lits pas très propres. Pour la trousse à pharmacie, voir la partie "santé".
Pour les papiers, pensez à n'emmener que le nécessaire et surtout toutes les photocopies (cf partie sur les formalités à emmener). Pensez aux adresses et mails de vos proches et à un petit guide de conversation si vous ne maitriser ni la langue locale ni l'anglais. Prendre une petite pochette qui se glisse sous le pantalon pour cacher passeport et argent.
Sinon les guides de voyage, un opinel, un réveil, quelques livres, un petit lecteur de mp3 pour avoir de la musique, le téléphone et son chargeur si vous l'emmener, des bouchons d'oreille, un oreiller gonflable, un carnet de voyage avec de quoi écrire, une lampe de poche avec une longue autonomie, un bon appareil photo avec des cartes mémoires suffisantes, le chargeur et des piles rechargeables, un adaptateur universel selon les pays, une montre bon marché, un cadenas à combinaison, un petit sac étanche d'environ 10l pour garder les affaires au sec en cas de pluie et l’affaire est dans le sac !!!!

A savoir, on peut toujours alléger le sac en renvoyant des affaires qui ne servent plus (comme les guides par exemple) ou les nombreux souvenirs par colis… Mieux vaut garder en permanence un sac léger, c'est toujours sur place qu'on se dit qu'on a emmené trop de choses, et s'il manque, on peut tout acheter là bas et souvent pour moins cher !!!

haut

 

Préparation de l'itinéraire

C'est la première chose à penser, la plus importante, la plus longue, mais aussi la plus sympa, car elle nous fait voyager déjà bien avant le départ. Il faut agir méthodiquement, se poser les bonnes questions et tenir compte de ses envies bien sûr, mais aussi des réalités (finances, temps, ...) et de ses limites. Cependant, l'itinéraire doit également rester assez souple, rien ne doit être figé pour que le voyage garde tout son sens et son lot d'imprévus.

Tout d'abord, il faut s'interroger sur ses envies profondes, lister les endroits que l'on veut absolument voir en fonction de ce qu'on aime, de ce qu'on recherche, et ceux que l'on veut voir mais qui nous tiennent moins à cœur.
Pour notre part, nous savions les endroits que nous voulions visiter prioritairement, soit les États-Unis et le Canada pour O'Live et l'Amérique du Sud pour moi. Nous avions également depuis longtemps envie de visiter l'Australie et la Nouvelle Zélande. Mais nous garderons ces destinations pour un prochain voyage.
Une fois une première idée née, il faut essayer de se renseigner de toutes les manières possibles (Internet, guides, revues, reportages...) afin de la  peaufiner, de savoir plus précisément où aller, de construire un itinéraire en fonction de ses goûts et de ce qui est envisageable… Nous avons commencé, pendant plusieurs mois, à nous renseigner sur les États-Unis, l'Amérique du Sud et l'Amérique Centrale. Nous étions de plus en plus sûrs de nos envies. O'Live voulait par exemple absolument visiter le Costa Rica, pour la faune et la flore, et après nous être davantage renseigné sur l'Amérique Centrale, nous avons eu tout deux envie de rajouter d'abord le Mexique et le Guatemala, puis les petits pays avoisinants. À cette étape-là, nous pensions aller à l'est des États-Unis et au Quebec mais pas en Alaska. Nous hésitions sur l'Équateur et les Galápagos… Rien n'était précis encore.
Notre itinéraire bougera ensuite sans cesse au fur et à mesure de nos recherches sur Internet, de nos lectures, du visionnage de reportages et de DVD-Guides sur les pays. Après les pays, il faut définir les régions, les différentes étapes, et la durée nécessaire aux visites. Les guides de voyage sont très utiles pour ça, nous avons alterné entre le Routard et le Lonely Planet, chacun présentant avantages et inconvénients. Il faut tester et se faire son idée ! Il faut également tenir compte des frontières et des points de passage entre les pays.

Le Vénézuela et la Colombie nous sont apparus comme assez dangereux, bien que de nombreux touristes y aillent. Comme de toute façon nous devons faire des choix, nous décidons (à priori et à confirmer sur place) de ne pas nous y rendre. Nous décidons de ne pas aller non plus aux Galapagos, en Équateur, et en Antarctique (non prévu au début, nos recherches nous ont donné envie d'aller sur ce continent...), pour des questions de prix et également de temps. Par contre, nous prendrons le temps de visiter tout l'ouest des États-Unis (presque 2 mois) et d'aller dans des coins sauvages comme la Patagonie, l'extrême nord du Chili, l'île de Pâques, l'Alaska, de privilégier la plongée et surtout la nature, notamment dans certains coins d'Amérique Centrale.


La durée totale et dans chaque pays : Il faut savoir la durée que vous pouvez ou souhaitez accorder à ce voyage. Puis répartir ce temps dans chaque endroit. Réfléchir au rythme de voyage à adopter, laisser de la place aux imprévus et changements.
Pour notre part, après un premier voyage de 3 mois qui nous était finalement apparu assez court, nous pensions qu'un an nous conviendrait bien.
En 11 mois, temps finalement retenu, nous ne pouvons aller partout et ne voulons pas être trop speed, mais nous tenons à prendre le temps de visiter des coins un peu plus reculés et sauvages.


Les climats : Une fois l'idée un peu plus précise des endroits, reste à étudier les moyens de les rejoindre, en tenant compte des distances et surtout des climats. Cela occupe de longues journées passées à refaire l'itinéraire dans tous les sens… Construire un  tableau du temps dans chaque pays selon les saisons (souvent inversées) et concilier la date de départ et le sens de l'itinéraire (du sud au nord ou l'inverse, l'Amérique du Sud dans quel sens ?, ...) pour visiter une majorité de pays dans les meilleurs conditions ou à la saison désirée, en fonction de ses priorités.
Nous aurons réussi à établir un itinéraire avec beaucoup d'avantages et quelques contraintes, comme visiter le Brésil en pleine chaleur et rater le carnaval, mais dans l'autre sens c'était la saison des pluies en Bolivie et au Pérou… Cela nous aura conduit à supprimer l'est des États-Unis et du Canada, car cela devenait compliqué au niveau des saisons ou nous aurait obligé à partir plus tôt, et nous n'avions pas encore le budget. Mais nous rajoutons 15 jours en Alaska.


Les distances et les trajets : L'itinéraire commençant à être bien établi, reste la question du billet d'avion et surtout des trajets entre les différents endroits, que nous hésitons parfois à effectuer en avion ou en bus. Pour plus d'informations sur les vols en avion, se référer à la partie vol de cette même rubrique. Pour les autres moyens de locomotion choisis, voir la rubrique vie sur place des pays choisis (qui sera disponible dès notre retour).
D'une manière générale, nous prévoyons de faire le maximum des trajets en bus, car c'est comme cela que l'on voyage au plus près de la population, c'est pratique (surtout les bus de nuit) et économique. Mais dans notre itinéraire, chaque trajet ne dépasse pas 15h de bus, car ensuite cela devient vraiment très fatiguant. Nous avons de long trajet de nuit, mais également des trajets en avion pour gagner du temps et de l'énergie.
Nous louerons une voiture en Alaska, au Canada et aux États-Unis (à priori c'est moins cher depuis la France) car c'est pratique pour ces pays et nous permet d'être vraiment libres.
Ailleurs, nous comptons aussi louer parfois une moto. Cela permet de partir à la journée ou pour 2 ou 3 jours en ayant toute la liberté possible et pour un moindre coup. De plus, nous adorons la moto !!!

haut

 

Santé

Médicaments à emmener : Rien ne sert d'avoir une énorme pharmacie avec soi, tout le monde constate qu'il emmène toujours trop, une boite suffit, pas besoin de trois et préférez les emballages plastiques, sûrs, et les petits formats pour les pommades ou autre.
Il faut tout de même un minimum : les médicaments courants (Doliprane, etc...), du désinfectant, des pansements pour les plaies et les ampoules, des bandes stériles, des compresses, des cachets contre la grippe, contre le mal des transports si besoin, de la pommade pour les foulures, de l’arnica, de la biafine, des lunettes de soleil… Prévoir aussi des médicaments contre la tourista (l’imodium marche bien) et contre la constipation occasionnelle, qui peut survenir selon les personnes. Demandez à votre médecin de vous prescrire un antibiotique (mais tous ne le veulent pas).
Si vous avez des ordonnances en cours, laissez en une copie à quelqu’un en France qui pourra vous envoyer les médicaments en cas de perte ou problème.
Emmener tout ça dans un boite hermétique type tupperware, ôter les boites mais garder les notices et protéger les cachets dans de petits sachets plastiques. Prendre aussi une petite trousse de pharmacie d'urgence à garder sur soi, on n'a pas toujours accès à son gros sac !


Se protéger du paludisme et de la dengue : Tout d'abord, se renseigner sur les pays et les zones de ces pays infestées par la dengue et le paludisme et, dans ces endroits, se couvrir entièrement, notamment à la tombée de la nuit et vers les points d'eau.
Mais cela ne suffit pas, il faut emmener et user très fréquemment de produits efficaces contre les coriaces moustiques tropicaux. Nous vous conseillons Repel Insect (le plus efficace à ce jour) que vous pouvez commander sur le site sante-voyages (voir rubrique "Liens"). C'est cher mais efficace et il en existe aussi pour imbiber les vêtements.
Aucun traitement médical préventif pour la dengue. Pour le paludisme, présent en Amérique centrale (zone 1) et en Amazonie (zone 3), consultez impérativement votre médecin qui vous prescrira les médicaments adaptés à chaque zone (Nivaquine pour la zone 1 etMalarone pour la zone 3). En général, ils se présentent sous forme de cachets à prendre chaque jour en zone impaludée et quelques jours (30 pour la Nivaquine et 6 pour la Malarone) après l'avoir quitté.
Ces médicaments sont essentiels mais ne garantissent pas à 100% qu'on attrapera pas cette maladie, il faut limiter au maximum l'exposition aux moustiques. Ils sont prescrits par les médecins avant le départ et, la Nivaquine mise à part, non remboursés (ça fait mal au budget, mais c'est indispensable).
Pour des infos sur l'état sanitaire de chaque pays, les vaccins et les traitements anti-paludiques, et reportez vous à la rubrique "santé" des pages " vie sur place" de chaque pays (qui sera disponible dès notre retour).
Attention, prenez-vous y quelques semaines avant pour les vaccins, car il est déconseillé d'en faire certains en même temps. Et emmener avec vous votre carnet de vaccination international parfois demandé aux frontières des pays où il faut être vacciné contre la fièvre jaune (Brésil).


À ne pas oublier : La sécurité sociale ne prend pas en charge les dépenses de santé à l’extérieur de l’Europe, il est donc plus que nécessaire d’avoir une assurance qui vous couvre bien, notamment pour l'Amérique du Nord vu les prix exorbitants !!! Voir la partie "assurances".
Un rendez vous chez le dentiste avant le départ est plus que préférable si vous partez longtemps.
Si vous comptez faire de la plongée, emmenez un certificat médical, récent, attestant que votre état de santé vous permet de pratiquer la plongée sous-marine.
Pensez au meilleur moyen de contraception à adopter. Pour une femme, est-ce l'idéal d'emmener 12 plaquettes de pilules ? En cas de vol ? D'autres contraceptifs très pratiques peuvent être envisagés (comme l'implant dans le bras qui protège durant 3 ans).

haut

 

Plongée

Avant de partir, il est nécessaire, si vous n’avez jamais fait de plongée et comptez en faire, d’aller voir un médecin (de préférence un médecin généraliste spécialiste de la plongée mais ce n’est pas obligatoire) qui vous fera une série de tests pour voir s’il n’y a pas de contre-indication médicale. Un certificat médical de moins de trois mois attestant que vous êtes apte à faire de la plongée est normalement demandé par les centres de plongée, même si dans les faits c'est rarement le cas. Si jamais, il est bien sûr possible de le faire sur place mais sincèrement on se sent parfois rassuré de l’avoir fait en France.

Pensez également à faire un contrôle chez votre dentiste, ce serait bête d’avoir un plombage qui saute lors d’une plongée.

haut

 

Adresses utiles

Vu les formalités d'entrées dans les pays du continent américain, nous vous donnons seulement l'adresse de l'ambassade des États-Unis en France qui pourra vous renseigner au mieux.
Pour plus d'informations, n'hésitez pas à visiter les sites cités dans la rubrique liens utiles.

Ambassade des Etats-Unis d'Amérique
2, avenue Gabriel
75382 Paris Cedex 08
Répondeur : +33 1 43 12 22 22
Fax : +33 1 42 66 97 83
http://france.usembassy.gov/indexfr.htm

Également de nombreux consulats américains en France, voir les coordonnées sur amb-usa.fr

haut



Retour à la page "Avant le départ"

ou

  Photo aléatoire

Les environs de San Cristobal
(Mexique)

Lire l'étape

Recherche

 

Dernier Ajout

AMÉRIQUES 2007/2008 : Pérou - Posté le 10/10/2008

Lima et retour en France

Difficile de quitter l'océan et de monter dans le bus qui nous conduit à Lima, la capitale du pays. L'ambiance est à la nostalgie, l'heure du retour approche à grand pas et, si nous nous réjouissons pourtant à l'idée de revoir nos proches, il faut bien admettre que nous n'avons aucune envie de rentrer... Nous regardons les paysages défiler par la fenêtre alors que des émotions contradictoires nous envahissent : la sensation d'avoir vécu pleinement et jusqu'au bout cette aventure, l'envie de pro...

Lire la suite

Livre d'Or

Le 27/06/2017 à 13h05, Clemence a écrit :

"Bonjour,
Je souhaiterai vous joindre sur votre adresse mail mais cela ne fonctionne pas.
Y-a t-il un espoir que je puisse vous poser quelques questions sur votre voyages aux Ameriques via une autre adresse mail? :)

Merci ! "

Lire / Signer le livre d'or

PUBLICITÉ
Site validé par le W3C
© 2017 - La Tête Ailleurs - Tous droits réservés Accueil | Nos voyages | Photos | Infos pays | Avant le départ | Vie sur place | Qui sommes-nous ? | Livre d'or | Plan du site | Liens Site réalisé par CreationClic